Activités de Volont’R pendant le confinement

Suite au confinement, les visites dans les institutions sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Cela n’arrête pas pour autant l’investissement de nos volontaires… Que du contraire ! Les volontaires continuent à donner de leur temps en mettant en place diverses activités, à distance. Une belle manière pour égayer le quotidien des bénéficiaires et essayer de garder le lien avec les personnes isolées.

Des idées plein la tête, de la créativité, de l’enthousiasme ont permis aux volontaires de développer les belles initiatives citoyennes ci-dessous. Ce n’est qu’un début…De nouvelles initiatives sont en phase de réflexion et/ou de création…

Merci aux volontaires et aux institutions de permettre la réalisation de ces projets !

La bienveillance et la solidarité sont essentielles ! 

A Bruxelles et en Wallonie

Opération LinkUp

Volont’R s’est associé à l’Opération LinkUp, mise en place par l’asbl la Route des Défis !

L’objectif : rompre l’isolement des personnes hospitalisées et des personnes âgées en maison de repos en leur offrant un contact virtuel avec leurs proches.  

Comment ? En récoltant et en fournissant aux services hospitaliers et aux maisons de repos des tablettes numériques, partout en Belgique.

Volont’R participe à cette initiative en proposant à ses institutions partenaires de bénéficier de tablettes pour leurs bénéficiaires. Plusieurs institutions ont déjà pu en profiter, à la grande satisfaction de leurs bénéficiaires !

Pour en savoir plus sur cette initiative, retrouvez ici l’interview d’une bénévole à l’antenne liégeoise de Linkup.

Merci aux bénévoles de l’Opération LinkUp pour leur investissement !

Dans la région liégeoise 

Création d’un journal pour les enfants / jeunes hospitalisés de la clinique du MontLegia – CHC !

Comment continuer à faire du volontariat et être présent auprès d’enfants ou de jeunes hospitalisés en cette période de confinement? 

Une douzaine de volontaires de tous âges de la région de Liège s’est réuni autour d’un super projet consistant à créer ensemble un journal à destination des petits patients de la clinique MontLégia . 

Suite à des rencontres par vidéoconférence, les idées ont fusé et le projet a pris forme: 14 pages de jeux, de petites activités et d’histoires pour occuper des enfants de 4 à 16 ans, les amuser et leur offrir des moments d’évasion. La « Tribu des petits futés et ados branchés du CHC » est née.  Nous en sommes à son 3ème numéro !! 

Les volontaires qui le peuvent souhaitent bien poursuivre le projet jusqu’à un retour possible à la clinique. 

Voici quelques retours enthousiastes d’enfants et de jeunes ayant reçu le journal: 

L’idée est chouette et avoir une intention de l’extérieur me touche beaucoup. J’ai fait ce qui était le plus amusant et j’ai bien aimé les histoires.

Super le tuto de dessin d’Harry Potter et le Mandala, merci à vous, j’ai trouvé ça super gentil et ça fait du bien »

J’ai bien aimé mais je n’ai pas fini. Je n’ai fait que les jeux pour les petits !  » (dit-il en rigolant)

Merci à Tribunews pour cette belle collaboration et son soutien financier ayant permis aux enfants de recevoir un journal tous les 15 jours à la clinique  !!

Visite des cloches au service pédiatrie de la Clinique MontLégia – CHC

Anne-Marie, volontaire, et Souad, responsable de la salle de jeux, se sont arrangées pour que les cloches de Pâques ne restent pas bloquées dans le ciel à cause du coronavirus !

Grâce à la fondation « Vicky et Alexis », elles ont pu venir déposer jouets et petits œufs en chocolat pour une quarantaine d’enfants et leurs parents. Le personnel ne fut pas oublié non plus. 

Merci à Anne-Marie, à Souad et à toutes les personnes qui ont participé à ce magnifique projet !

Les volontaires Bulle d’Oxygène

Réalisation de cartes à l’attention des patients

Un mot gentil n’a pas de prix. Parfois, il suffit d’un seul pour soulager autrui (A. Loine).

Les volontaires Bulle d’Oxygène ont sélectionné dessins, mots, citations ET ont réalisé des cartes à l’attention des patients de l’hôpital de jour adulte et de l’hémato-oncologie de la Clinique du MontLégia.

MERCI à nos volontaires et à l’Opération « 1 dessin = 1 soutien » pour tous les sourires insufflés sur sa route..

Montage graphique à destination du personnel soignant

Les volontaires Bulle d’Oxygène se sont lancés dans la création d’un montage graphique à l’attention des équipes soignantes de l’hôpital de jour adulte et de l’hémato-oncologie de la clinique du MontLégia.

L’objectif : déposer quelques images et mots réconfortants que le personnel pourra choisir pour l’accompagner dans sa journée… Il y en aura aussi pour les patients ! 

Une Bulle d’Oxygène en confinement,

N’est pas une bulle à l’isolement !

Les Bulles d’Oxygène redoublent de solidarité et de créativité

Pour, à leur façon, un second souffle aux équipes apporter

Des pensées, des phrases et des images,

Pour transmettre force et courage,

En attendant toutes et tous de se retrouver,

Pour, ensemble de nouveau avancer !

Nathalie Charlier et l’équipe des volontaires Bulle d’Oxygène .

MERCI pour les attentions des volontaires à l’égard du personnel d’oncologie de la Clinique du MontLégia !

Les volontaires de la Maison des familles

« Ils doivent se sentir bien seuls à l’hôpital tous ces parents et accompagnants pour le moment… » , se dit une des volontaires de la Maison des familles .

Pour les encourager et les réconforter, les volontaires ont décidé de réaliser des cartes adressées aux familles d’enfants hospitalisés en pédiatrie à la Clinique du MontLégia.

A la demande du service de pédiatrie, nous avons également réalisé de jolies cartes à destination des enfants hospitalisés.

Choisis à partir de la banque de données de l’opération 1 dessin = 1 soutien, ces dessins sont accompagnés d’un mot personnel et des citations encourageantes/réconfortantes/positives.

MERCI à nos volontaires pour leur participation, leur enthousiasme et à l Opération « 1 dessin = 1 soutien » pour leur collaboration!

Dans la région du Brabant wallon 

Les volontaires en classe inclusive

Après avoir sondé les besoins d’une maman confinée avec son enfant porteur d’un handicap, les volontaires de l’activité all-in (classe inclusive) ont décidé de mettre en place, via Facebook, un groupe d’activités virtuelles pour les enfants. Ce groupe est animé par les volontaires de la classe inclusive.  

L’objectif : proposer de petits défis, jeux, idées d’activités,… pour soutenir les parents et permettre aux volontaires de conserver un lien avec les enfants pendant la suite du confinement ! 

Suite à l’annonce de la poursuite du confinement et la non-reprise des écoles le 18 mai, certains parents se sentaient un peu seuls avec leur(s) enfant(s) et les enfants avaient grand besoin de contacts sociaux, avec leurs camarades de classe.

En concertation avec la directrice de l’école « Le Grand Tour » à Wavre, notre partenaire dans l’activité all-in, nous avons mis en place, grâce aux volontaires, un rendez-vous hebdomadaire via vidéoconférence avec un ou deux volontaires et les enfants de la classe inclusive qui le souhaitaient.

Cette activité a également été proposée aux autres enfants de l’école « Le grand Tour ». Chaque mercredi de 14h30 à 15h30 depuis le 20 mai dernier, les enfants (et leurs parents) profitent donc d’une heure d’animation via vidéoconférence : chanson à geste, gym, co-construction d’histoires, défis. Partages et sourires sont à chaque fois au rendez-vous !

Merci aux volontaires qui ont rendu cela possible et merci aux parents pour leur confiance ! L’émotion et la joie communicative des enfants qui se retrouvent sont juste magiques  ! 

Dans la région namuroise 

Les volontaires Team’Grou

Malgré le confinement, les volontaires restent motivés !

Les volontaires Team’Grou (animation d’enfants et de jeunes patients dans le service des consultations pédiatriques spécialisées du CHU UCL Namur – Site Sainte-Elisabeth ), eux, se lancent dans la confection de housses de coussins et autres décorations pour égayer le futur local définitif.

MERCI à Elise Gabrys, volontaire Team’Grou, pour la confection de ce super fanion!

Une volontaire de l’Espace Bien-être l’Essentiel

Une volontaire de l’Espace Bien-être l’Essentiel (espace bien-être pour des personnes atteintes de cancer) participe à une nouvelle opération « 1 dessin = 1 soutien » et c’est avec grand plaisir que l’asbl Volont’R les soutient et les aide dans cette démarche.

L’idée est de récolter des dessins, d’en faire des capsules vidéo et de les envoyer dans les hôpitaux et maisons de soins, pour égayer le cœur des bénéficiaires qui ne reçoivent que peu de visites, voire pas du tout, en cette période de confinement… 

Dans la région bruxelloise 

Les volontaires en maison de repos

Les cloches ont pu passer sur Bruxelles grâce aux volontaires qui nous ont fourni de jolies lettres.

Merci à eux et aux élèves qui ont fait une retraite sociale.

Ceux qui étaient isolés dans les maisons de repos ont pu recevoir un peu de chaleur et quelques sucreries 🙂 C’était Pâques tout de même !

A destination des maisons de repos, les volontaires ont créé un quizz. Certains, musiciens, magiciens, danseurs, blagueurs, conteurs se sont même lancés dans de petites vidéos que nous avons ensuite transmises aux personnes âgées. Rendez-vous sur le groupe Facebook Volont’R pour voir nos actualités !

Dans la région luxembourgeoise

Une volontaire de la clinique Saint-Joseph à Arlon

Anne-Marie, volontaire à la clinique Vivalia Saint-Joseph à Arlon, écrit des lettres à destination des patients isolés des hôpitaux Vivalia.

Voici son témoignage pour illustrer les activités de confinement:

 Il y a quelques années de cela quand j’ai commencé le volontariat, un médecin m’a dit « tiens, il y a des êtres humains dans les banques ? »

Le bénévolat n’intéressait pas grand monde ; un truc de pensionnés, de dames patronnesses…

C’était le «  temps d’avant », le temps de l’individualisme et du chacun pour soi.

Le fait d’être sensible et d’avoir de l’empathie n’avait pas beaucoup d’importance ; il fallait être fort et écraser au maximum pour y arriver.       

Il n’a pas fallu une crise financière ou une crise politique  mais une crise bactériologique pour découvrir que nous étions faibles et que nous avions besoin des autres.

D’un côté, je suis contente qu’enfin de nouvelles solidarités ont germé et qu’on a assisté à des moments très émouvants.

Lors de mes petits bricolages (les lettres/mots d’encouragement écrits pour les patients), je me suis vue en train de les distribuer dans les chambres comme quand j’allais à l’hôpital avec le petit déjeuner.

Mon passage au service de Gériatrie et de Pneumologie de Vivialia Arlon, des infirmières et surtout mes quelques formations avec Emmanuelle Charlier m’ont beaucoup aidée.